Sarrasin

Sarrasin

荞麦 qiáo mài

Sarrasin

Le sarrasin est la graine à maturité de la plante à fleurs annuelle Fagopyrum esculentum, de la famille des Polygonacées.
Cette plante est cultivée dans toutes les régions de Chine, et dans de très nombreux pays. Les graines sont récoltées en automne, séchées à l’air pour le stockage, avant leur utilisation.

Propriétés

Saveur :
Douce

Nature :
Nature Fraiche

Tropisme :
Rate (脾 Pí), Estomac (胃 Wèi), Gros Intestin (大肠 Dà Cháng)

Rate Estomac Gros Intestin

Actions :
Le sarrasin disperse les Stagnations d’aliments, abaisse le Qi à contre-courant, tonifie la Rate et résout l’Humidité (MYBL).

Indications

  • Pour les Stagnations d’aliments dans l’Estomac et les Intestins, distension ou douleur abdominale, prendre le sarrasin grillé et réduit en poudre, ou en décoction avec du navet.
  • Pour la diarrhée, dysenterie, gonorrhée ou leucorrhée profuse, dus à une faiblesse de la Rate avec Chaleur Humidité, le Tǎn Xiān Jiē Xiào Fāng (坦仙皆效方 Prescriptions efficaces de l’Immortel Tan) contient une recette dans laquelle le sarrasin est pris en poudre et pris avec du sucre blanc; dans le Běn Cǎo Gāng Mù (本草纲目 Compendium de Matière Médicale) pour le traitement de la gonorrhée et de la leucorrhée profuse, le sarrasin est réduit en poudre et formé en pilules avec du blanc d’œuf de poule.

Préparation

Black stone mortar on white background

Le sarrasin est utilisé en décoction, en poudre ou mis en pilules.

  • Purpura :
    Cuire 30 à 60 g de sarrasin dans un litre d’eau avec 4 nœuds de rhizome de lotus. Réduire aux 2/3. Boire une fois par jour.
  • Sueurs jaunes associées à un ictère (sueur perlée et huileuse) :
    Faire une pâte avec 50 g de farine et su sucre roux. Cuire à la poêle et manger souvent.
  • Leucorrhées et spermatorrhée :
    Mélanger 50 g de farine de sarrasin grillé dans 25 cl d’eau tiède, avec un blanc d’œuf et un pincée de sel. Boire trois fois par jour.

Informations nutritionnelles

Le sarrasin contient des protéines, des lipides, des glucides, calcium, phosphore, fer, vitamine B1 B2 et niacine et salicylamide.

Sources bibliographiques

bibliographie

  • MYBL : Míng Yī Bié Lù, 名 醫 別 錄, Divers Dossiers de Célèbres Médecins, écrit par Tao Hongjing (456-536) aux alentours de 520 ap. J.-C. qui est un supplément au Shén Nóng Běn Cǎo Jīng, 神农本草经, Classique de la Matière Médicale de Shen Nong.
  • TXJXF : Tǎn Xiān Jiē Xiào Fāng (坦仙皆效方, Prescriptions efficaces de l’Immortel Tan. Tǎn Xiān serait l’auteur du livre Jiē Xiào Fāng. Mais Lǐ Shí Zhēn qui le cite dans le Běn Cǎo Gāng Mù ne donne aucune indication sur son nom ni l’époque à laquelle ce livre a été écrit.
  • BCGM : Běn Cǎo Gāng Mù (本草纲目 Compendium de Matière Médicale, écrit par Lǐ Shí Zhēn entre 1552 et 1578. On y trouve notamment les descriptions de 1 892 substances thérapeutiques parmi lesquelles on dénombre 1 094 espèces de plantes et 275 minéraux et 444 espèces animales. L’ouvrage, paru peu avant la mort de son auteur, comporte 53 volumes, 1 160 illustrations et 11 000 prescriptions.

Liens

Sarrasin sur Wikipedia

© copyright 2018 www.dietetiquechinoise.com. Tous droits réservés.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *