Riz

Riz blanc

粳米 jīng mǐ

Riz

Le riz est la graine à maturité de la plante annuelle Oryza sativa, de la famille des Poacées (ou Graminées).
Cette plante est cultivée dans toutes les régions de Chine, et dans les régions tropicales, subtropicales et tempérées. Les graines sont récoltées en automne, séchées à l’air puis décortiquées avant le stockage.

Propriétés

Saveur :
Douce

Nature :
Nature Neutre

Tropisme :
Rate (脾 Pí), Estomac (胃 Wèi)
Rate Estomac

Actions :
Le riz tonifie la Rate, harmonise l’Estomac et apaise la soif (MYBL).

Applications

  • Pour les vomissements et les pertes d’appétit dues à la faiblesse de la Rate et de l’Estomac, et la dysharmonie du Qi de l’Estomac, le riz est souvent utilisé avec des aliments qui nourrissent le Qi et tonifient la Rate comme le ginseng (Ren Shen), l’igname de Chine (Shan Yao) et les graines de lotus (Lian Zi), comme par exemple dans le gâteau des Huits Immortels (WKZZ).
  • pour la soif et la bouche sèche dues à l’affaiblissement du Yin de l’Estomac par la Chaleur, le riz est souvent utilisé en combinaison avec des préparations antipyrétiques comme la décoction du Tigre Blanc (Bai Hu Tang) ou la décoction de feuilles de bambou et de gypse (Zhu Ye Shi Gao Tang).

Préparation

preparation

Le riz est utilisé en gruaux, en décoctions, dans des gâteaux ou des biscuits.

  • Mauvaise digestion :
    Faire chauffer au four jusqu’à coloration jaune 10 g de riz germé. Moudre et boire dans l’eau tiède, jusqu’à amélioration.
  • Diarrhée avec soif :
    Manger uniquement une soupe de riz avec 100 g de riz pour 1 litre d’eau, jusqu’à amélioration.
    Ou alors, faire griller au four du riz cuit puis le moudre. Prendre 3 à 6 g dans de l’eau tiède avant chaque repas. Egalement pour améliorer la digestion.
  • Hémoptysie, epistaxis :
    Boire une tasse d’une deuxième eau de lavage du riz, tiède.
  • Conjonctivite :
    Avec la deuxième eau de lavage du riz, préparer une infusion avec 25 cl et 15 g de fleur de camomille.Boire 2 à 3 fois par jour.

Informations nutritionnelles

Le riz contient protéines, lipides, glucides, calcium, phosphore, fer, vitamines B1 B2 et niacine. Il contient plus de phosphore que le riz glutineux.

Sources bibliographiques

bibliographie

  • MYBL : Ming Yi Bie Lu, 名 醫 別 錄, Divers Dossiers de Célèbres Médecins, écrit par Tao Hongjing (456-536) aux alentours de 520 ap. J.-C. qui est un supplément au Shen Nong Bencao Jing, 神农本草经, Classique de la Matière Médicale de Shen Nong.
  • WKZZ : Wai Ke Zheng Zong, 外科正宗, Traité Orthodoxe de Médecine Externe, écrit par Shen Shigong (1555-1636) sur la base de quarante années d’expérience personnelle, dans lequel chaque maladie est traitée séparément avec le diagnostic, les méthodes thérapeu­tiques et les questions, les cas cliniques et les prescriptions. Il fut publié en 1617 et devint l’un des plus importants ouvrages de chirurgie.

 Liens

Riz sur Wikipedia

© copyright 2016 www.dietetiquechinoise.com. Tous droits réservés.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.